Réussir ses emails video

Comment réussir sa campagne email vidéo ?

Aujourd’hui nous avons le plaisir de partager un article de l’excellente société TopoVideo qui partage avec nous quelques astuces pour réussir une campagne email vidéo.

D’ici 2022, on prévoit 347 milliards d’emails envoyés et reçus par jour. C’est presque 30% de plus qu’en 2018 ! Le nombre d’emailings augmente mais en parallèle, le taux d’ouverture moyen reste constant (20,81% en moyenne) et le taux de clic moyen peine à atteindre les 4%.

Plus que jamais, il est temps de repenser l’email traditionnel afin de faire ressortir votre marque parmi cette masse et vous différencier de vos concurrents. La solution ? Intégrer la vidéo dans votre emailing ! On vous explique tout…

L’emailing a-t-il toujours sa place en marketing ?

L’emailing est un incontournable dans vos stratégies marketing. Ce format présente en effet de nombreux avantages.

Premièrement, l’emailing est facile et rapide à créer, notamment via des plateformes telles que MailChimp ou GetResponse. Il est peu coûteux et pourtant, d’après les responsables marketing, c’est l’outil qui permet d’atteindre le meilleur ROI.

Autre avantage, les performances de l’emailing sont faciles à mesurer. Vous pouvez tracker vos lecteurs et analyser leurs comportements suite à la lecture de votre campagne.

D’après l’étude EMA (Email Marketing Attitude) de la commission e-marketing du SNCD réalisée en 2019, l’email est le canal préféré des clients pour recevoir des informations commerciales. 32% des répondants l’ont cité comme étant leur format préféré, suivi du courrier personnalisé (31% des répondants) et du SMS (14%). Les clients jugent l’emailing moins intrusif que les SMS.

Enfin, l’emailing permet de toucher une large audience. 88% des individus consultent leur messagerie au moins une fois par jour. Ce nombre a été revu à la hausse depuis l’arrivée du Smartphone. Désormais, 74% des individus consultent leur mail depuis leur appareil mobile.

Attention toutefois, vous bénéficierez de ces avantages si votre emailing est ciblé et personnalisé. En effet, 60% des individus qui se désabonnent à un emailing citent comme raison la réception d’offres non adaptées à leurs attentes.

Si votre message est toutefois général, pensez à le personnaliser en vous adressant directement aux destinataires par leurs prénoms par exemple.

#5 règles d’or pour un bon emailing

Pour réussir votre campagne emailing, on vous conseille d’appliquer ces 5 règles d’or. Elles permettront de maximiser vos taux d’ouverture et taux de clics.

1. Règle n°1 : Soignez votre base de données

Il est primordial de mettre à jour vos contacts dans votre base de données afin d’éviter le “bounce”. Le bounce, ou rebond, signale que votre emailing n’est pas arrivé à destination.

On peut alors différencier le soft bounce du hard bounce :

  • On parle de soft bounce quand le problème est temporaire. C’est le cas si la boîte de réception de votre destinataire est saturée ou si par exemple votre emailing est trop volumineux. Vous pourrez alors renvoyer votre emailing plus tard.
  • On parle de hard bounce si le problème est définitif. C’est le cas lorsqu’il y a une erreur dans l’adresse mail ou si votre destinataire a bloqué votre contact. Inutile donc de renvoyer l’emailing.

Un hardbounce trop élevé risque de vous placer dans les spams de vos destinataires. Il est donc nécessaire de nettoyer votre base de données pour limiter ce taux. Mais pas de panique ! Avoir du bounce sur une campagne emailing fait partie du jeu.
D’après une étude mailchimp, il est normal d’avoir un hardbounce compris entre 0,33% et 2,62%. Quant au soft bounce, on le considère normal s’il se situe entre 0,34% et 2,82%.

2. Règle n°2 : Définissez des objectifs de campagne

Avant même de concevoir un emailing, vous devez fixer des objectifs de campagne. Que cherchez vous à atteindre par l’envoi d’emailings ?

  • Booster les ventes d’un produit ou service ?
  • Fidéliser vos clients ?
  • Convertir des prospects ?
  • Développer votre notoriété ?
  • Informer de votre actualité ?…

La définition d’objectifs précis facilitera l’analyse des retombées de votre campagne. Ainsi, pour fixer des objectifs, vous pouvez vous appuyer sur la technique SMART. Ce modèle stipule qu’un bon objectif doit être :

  • spécifique : simple et facilement compréhensible
  • mesurable : quantifiable
  • atteignable : suffisamment ambitieux pour générer de l’implication
  • réaliste : ne pas être trop ambitieux non plus au risque d’être décourageant
  • temporalisé : limité dans le temps

3. Règle n°3 : Rédigez un contenu adapté et personnalisé

La première information que vos destinataires verront dans leur boîte de réception est l’objet de votre email. Veillez à le rendre attrayant, incitateur de clic. Pour cela, il doit être court et faire passer l’information principale en seulement
quelques mots.

Votre contenu doit également être court et impactant. Un emailing doit être rapide à lire. Insérez des boutons call to action pour inciter vos destinataires à aller plus loin dans la lecture.

Enfin, adaptez vos messages selon vos cibles. Il est primordial de segmenter votre base de données en plusieurs listes de diffusion pour cibler finement vos messages.

4. Règle n°4 : Soignez la mise en page

Il est conseillé d’alterner les élément de texte et contenus visuels, d’autant plus que certains utilisateurs ne chargent pas les images pour lire leurs emails.

Veillez également à respecter la charte graphique de votre entreprise, ce qui renforcera l’attribution de la campagne à votre marque.

Soignez également votre signature en ajoutant vos réseaux sociaux et site web. Cela vous donnera de la crédibilité. Désormais obligatoire, n’oubliez pas d’intégrer un lien de désinscription.

Enfin, assurez-vous que votre email soit lisible et visuellement agréable sur mobile et tablette car comme expliqué précédemment, plusieurs écrans sont employés dans la lecture d’emails.

5. Règle n°5 : Optimisez la landing page

Enfin, le travail ne s’arrête pas à votre emailing. Vous devez aussi optimiser la landing page. Celle-ci doit suivre la même charte graphique que votre emailing pour créer une cohérence. Pour optimiser vos landing pages, d’autres options existent
comme par exemple placer un bouton call to action au dessus de la ligne de flottaison.

Email video : quel intérêt ? 

L’emailing n’a plus de secrets pour vous… mais comment la vidéo contribue-t-elle à la réussite de votre campagne emailing ?

Dans un premier temps, revenons rapidement sur les avantages de la vidéo (et donc d’un email video) pour votre communication. La vidéo permet effectivement de transmettre des messages complexes simplement. Elle transmet des émotions de par son aspect visuel et sonore, ce qui contribue également à améliorer la mémorisation des messages. En résumé, la vidéo dynamise votre communication et la rend efficace.

En plus de ses qualités, la vidéo améliore aussi les performances des emailings.

En insérant le mot vidéo dans votre objet d’email, vous augmenterez votre taux d’ouverture de 19%.

De plus, un email contenant une vidéo augmente le taux de clic de 96%. Les lecteurs sont souvent curieux et apprécient tout particulièrement ce format qui leur demande peu d’effort. Ils vont donc naturellement cliquer davantage sur votre emailing
pour visionner la vidéo.

Enfin, les landing pages qui contiennent une vidéo parviennent à augmenter le taux de conversion jusqu’à 80% !

Quelles solutions techniques pour votre emailing video ?

Vous voilà convaincu de l’efficacité d’une vidéo au sein d’un emailing. Vous vous demandez sûrement comment l’intégrer dans votre contenu, on vous explique.

Plusieurs types d’intégration possibles lors de l’envoi d’un email video

Vous pouvez intégrer la vidéo dans votre emailing de différentes manières.

La première solution, la moins recommandée consiste à intégrer la vidéo directement dans le corps de l’emailing. Avec les avancées technologiques de nos ordinateurs, mobiles et tablettes, les emails vidéo sont de plus en plus lisibles directement depuis les logiciels de messagerie, ainsi, voilà les différents résultats que vous pourrez avoir ne fonction du logiciel et de l’appareil utilisé :

  • Apple Mail : joue la vidéo directement dans l’email
  • Outlook pour Mac : joue la vidéo directement dans l’email
  • Samsung Galaxy (application email) : joue la vidéo directement dans l’email
  • iOS 10+ (application email) : joue la vidéo directement dans l’email
  • Gmail sur ordi, Android et appareils iOS : ne joue pas la vidéo, mais affiche une image cliquable
  • Outlook 2016 et plus récents : ne joue pas la vidéo, mais affiche une image cliquable
  • Tous les appareils Android, sauf le Samsung Galaxy: ne jouent pas la vidéo, mais affiche une image cliquable

Comme vous le voyez, les services de messagerie ne sont pas tous aptes à lire les vidéos. De plus, si le poids de celle-ci est conséquent, vous encourez le risque d’atterrir dans les spams de votre cible. Enfin, une vidéo intégrée dans le corps de texte ne permet pas d’évaluer ses performances convenablement. L’utilisation d’une vidéo directement dans l’email n’est donc pas encore conseillée.

La seconde solution qui s’offre à vous est d’incorporer une image avec un lien vers la vidéo. Pensez à ajouter un bouton play sur votre visuel pour que votre audience comprenne qu’il s’agisse d’un contenu vidéo et clique dessus. Partagez plutôt un lien vers une page de votre site qui héberge la vidéo plutôt qu’une page YouTube. Vous attirez ainsi du trafic qualifié sur votre site et réduisez les risques de perdre votre visiteur après le visionnage de la vidéo.

Enfin, la troisième solution consiste à intégrer un GIF. Plus dynamique qu’une image, il est beaucoup plus attractif. Le GIF permet de montrer un aspect spécifique d’un produit ou un extrait de vidéo. Si c’est le cas, pensez à rediriger le lecteur vers votre site web pour visionner la vidéo dans son intégralité.

Plusieurs types de vidéos pour votre campagne emailing video

Voici quelques exemples de vidéos que vous pouvez utiliser dans vos campagnes emailing.

La vidéo pitch entreprise peut être utilisée dans un emailing suite à une inscription à votre newsletter. Il s’agit d’une vidéo de présentation dans laquelle vous racontez votre histoire, les besoins non satisfaits de vos cibles et justifiez en quoi votre produit/service est la meilleure solution.

Dans le cadre d’une opération de retargeting auprès des visiteurs ayant consulté une page produit, vous pouvez envoyer une vidéo démonstration produit par email. Ce type de vidéo montre le fonctionnement du produit, son utilisation et son utilité. Cette vidéo renforcera leur intérêt pour votre offre et les aidera à se projeter avec vous.

Dans une opération de retargeting également, vous pouvez transmettre à vos visiteurs une vidéo témoignage client. Elle aura comme rôle de rassurer et donc inciter l’achat. Les témoignages clients sont d’autant plus forts qu’aujourd’hui, les consommateurs préfèrent écouter les recommandations de leurs pairs plutôt que les discours commerciaux des marques, en qui ils ont moins confiance.

Si vous organisez un événement, vous pouvez envoyer dans votre email d’invitation une vidéo teaser pour susciter l’envie de participer à votre événement. Elle sert à créer un sentiment d’attente et fait travailler l’imaginaire de vos cibles.

Enfin, n’hésitez pas à intégrer des vidéos au sein de vos newsletters pour aborder vos nouveautés ou actualités. Cela vous permet de garder contact avec vos clients. En contrepartie, vos clients gardent en tête le nom de votre entreprise et les nouveautés susceptibles de les intéresser.

Analyse des performances de la campagne

Afin de mesurer la performance de vos emailings, plusieurs indicateurs peuvent être analysés.

La délivrabilité :
il s’agit du nombre d’emails réellement délivrés. La délivrabilité reflète la qualité de votre base de données. Elle se calcule ainsi : nombre d’emails délivrés / nombre d’emails dans votre liste de diffusion x 100

Le taux d’ouverture : il s’agit du nombre d’emails ouverts. Il reflète l’impact de votre objet et l’attractivité du thème abordé. Il se calcule ainsi :nombre d’ouvertures d’emails / nombre d’emails délivrés x 100

Le taux de clics : il s’agit du nombre de clics au sein de votre email. Cette fois-ci, c’est la qualité des boutons CTA (call to action) et la qualité de vos contenus qui va être évaluée. Il se calcule ainsi : nombre de clics sur le(s) lien(s) dans votre email / nombre d’emails délivrés x 100

Le taux de réactivité : il mesure l’activité des utilisateurs ayant ouvert votre email. Ce taux est considéré comme bon à partir de 30%. Il se calcule ainsi : nombre de clics sur le(s) lien(s) dans l’email / nombre d’emails ouverts x 100

Le taux de désabonnement : Vos contacts auront tendance à se désabonner s’ils sont trop souvent sollicités ou si les contenus qu’ils reçoivent ne sont pas pertinents ni ciblés. Il est souvent normal de constater quelques désabonnements lors de l’envoi d’une campagne emailing. Veillez toutefois à garder ce taux inférieur à 0,2%. Il se calcule ainsi : nombre de désabonnements / nombre d’emails délivrés x 100

Vous l’aurez compris, la vidéo va devenir votre meilleur allié pour vos futures campagnes emailings. Elle dynamise votre communication et améliore les performances de vos campagnes, notamment en termes d’ouverture et de clic.

Attention toutefois à diffuser des vidéos de qualité afin de tirer profit de tous ses avantages.

Si vous souhaitez incorporer des vidéos dans vos emailings, vous trouverez des experts passionnés chez TopoVideo qui seront ravis de vous aider à
réaliser votre projet.

Pour contacter TopoVideo :

Site : https://www.topovideo.com/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/topovideo

Twitter : https://twitter.com/TopoVideo

Facebook : https://www.facebook.com/topovideo/

Instagram : https://www.instagram.com/topovideo.agence/

Comment réussir sa campagne email vidéo ?
5/5 sur 3 votes

Laisser un commentaire

X

Votre audit SEO en 60 secondes !

Entrer l'URL du site pour obtenir votre audit SEO détaillé