10 points à connaître pour optimiser vos textes seo

Le seo est une technique qui se place dans la « rubrique » acquisition du Framework AARRR pour les Growth Hackers.

Pour atterrir sur les résultats de recherche de Google il ne suffit pas d’écrire un article intéressant. Il faut plaire à Google, le grand maître des internets. Pour cela il faut respecter les guidelines données par le géant du web. Voici 10 points essentiels pour optimiser son contenu et avoir un meilleur positionnement sur les résultats de recherche de Google.

Sommaire :

Le header:

  • L’url
  • Optimiser votre title
  • Renseigner les méta description

Le body :

  • La taille de vos articles
  • Ajouter vos/votre mots clés en début de page
  • Avoir une structure de heading claire
  • Citez vos sources : les liens externes
  • Pensez au maillage interne
  • Optimiser vos images
  • Partager vos contenus

Le seo est souvent très logique, l’algorithme de google est la pour plaire à ses utilisateurs et essaie donc à la manière d’un robot ultra perfectionné de comprendre l’humain et de coller au maximum à ses désirs.
Alors posez vous toujours la question de savoir si votre contenu est attrayant pour vos utilisateurs, car Google lui, le fait.

1. Garder une url courte et reprenant votre mot clé

Pour nous autres, les êtres humains, il est logique de penser qu’une url qui reprend les mots clés est liée à un article qui parle de ces mots clés non ?
C’est la même chose pour Google, assurez-vous donc de reprendre vos mots clés dans votre url. Deuxième point concernant l’url, pensez à toujours avoir une url courte, plein de raisons logiques l’expliquent par exemple: il est plus simple pour un utilisateur de partager une url simple qu’une url complexe.

2. Optimisez votre titre

La balise title placée dans le header de votre page est tout simplement primordiale. Elle explique au navigateur et aux moteurs de recherche de quoi vous parlez. Assurez-vous de toujours avoir vos mots clés dans la balise title. cette balise apparaît dans les résultats de recherche de google. C’est le titre de votre page et c’est ce que google montre sur son site. Encore une fois, c’est très logique, nous autres internautes sommes très versatiles, nous ne lisons pas ou peu et voulons avoir une information qui correspond à notre requête aussi vite que possible. Il faut que vous soyez appâtés en un clin d’oeil !

3. Pensez à renseigner vos meta-descriptions

La méta description n’agit pas sur le positionnement du moins pas directement. Google n’utilise pas ce critère dans son algorithme. Par contre, elles sont essentielles pour les internautes qui tombent sur votre annonce sur Google. Les méta description sont les lignes qui accompagnent le titre dans google. Il en existe aussi pour Facebook ou twitter mais ce n’est pas le sujet de l’article. Assurez-vous que ces meta descriptions soient attrayantes, reprennent vos mots clés ou bien l’idée qui en découle (champ lexical ou autre). Soyez le plus racoleur possible.

4. La taille de vos articles

Google préconise d’avoir des articles de minimums 500 mots mais en réalité ça n’apporte pas beaucoup de valeur. Il faut plutôt penser comme un humain (ça tombe bien nous sommes des humains !) et comprendre comment nous jugeons un article. En fonction de la recherche nous nous attendons à avoir un article court ou un article long.
Par exemple :
Si nous cherchons : « Programme Macron » on s’attend à avoir beaucoup d’informations dans l’article (ou pas) est donc un article long.

Alors comment google fait pour savoir la longueur idéale d’un article ?

C’est simple il compare les articles sur le sujet et voit une fourchette plus ou moins grosse de nombre de mots sur ce sujet. Pour passer pour sérieux aux yeux de Google il faut donc respecter cette fourchette. Pour vous rendre compte de cette fourchette tapez les mots clés que vous cherchez à atteindre dans google, regardez les 5 / 10 premiers résultats et regardez le nombre de mots des articles qui sortent pour cette recherche.

5. Ajouter vos/votre mot clés en début de page

Encore et toujours très logique, l’un des grand chantier de google est de comprendre comment nous lisons.En France nous lisons de haut en bas. Si on suit cette logique simple, on comprend vite qu’il y aura moins d’utilisateurs qui liront tout l’article, donc il faut l’accrocher au plus vite et lui donner les mots clés qu’il souhaite voir au plus tôt dans votre article. Ca marche de la même manière pour les liens dont on va parler un peu plus bas. Aussi, plus un lien est haut dans votre article plus il est important pour google.

6. Avoir une structure de heading claire

Sur le même principe, il est essentiels d’avoir des heading clairs (h1,h2,h3,…) reprenant vos mots clés. Quand j’ai dit que nous lisions de haut en bas en faite c’est faux. En général, nous lisons de manière totalement déstructuré mais en fait logique. Nous commençons par lire le titre principale, puis les titres secondaires ou l’introduction et ensuite seulement le texte. Petit tips, nous lisons plus volontiers les contenus en gras ou en italique que le reste du contenu qui n’est pas mis en valeur, si vous suivez le raisonnement alors vous comprenez ce qu’il vous reste à faire.

7. Citez vos sources : Les liens externes

Même chose que pour les précédents comment jugeons nous d’un article ? Comment sommes nous prêt à croire qu’un contenu est de bonne qualité ? Simple, les sources.

Par exemple, si je vous dit que 90% des internautes dans le monde utilisent facebook allez vous me croire ? Peut-être. Mais si maintenant je vous dit la même chose et que je cite une étude sur le sujet en faisant un lien vers cette étude, là vous êtes forcés de me croire. Google fait pareil, mais attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, il ne faut pas citer tout et n’importe quoi. Ne citez que ce qui mérite de l’être donc que ce qui est qualitatif, encore une fois, si je cite une étude naze je n’aurais plus aucune crédibilité pour vous non ? Donc pour Google c’est la même chose. Il faut citer ce que Google connait et ce que Google approuve et considère comme du bon contenu.

Comment faire ? Regardez le page rank de la page que vous citez et s’il est bon et n’a pas un score de spam élevé alors vous pouvez le citer sinon trouvez un meilleur lien.

8. Pensez au maillage interne

Le maillage interne ce terme veut dire les « liens internes ». Comme pour les liens externes vous devez mettre en valeur les contenus de votre site qui sont pour vous les plus pertinents et plus importants dans votre site et donc faire des liens entre vos articles / pages, pour montrer à Google quelles pages sont les plus importantes pour vous. En général, c’est votre homepage, si vous avez une navbar sur votre site en général vous avez un bouton qui redirige vers la home peut importe ou se trouve l’utilisateur sur votre site. Ce bouton étant présent en haut de votre page et sur chacune des pages, il indique à Google que cette page est la plus importante.
Vous pouvez voir ça un peu comme un grand arbre de décisions que Google suit, plus on se retrouve à la racine de l’arbre plus on est pertinent plus on est une petite branche moins on est important.

9. Optimiser vos images

Nous autres, nous n’aimons pas trop lire surtout sur le web, on préfère les illustrations. Il faut donc donner à vos internautes ce qu’ils veulent du texte ok mais surtout des images pour illustrer vos propos. Google le sait et juge “l’attractivité » de votre site. Il faut donc avoir un ratio image/texte décent. Au moins 1 image pour 300 mots. Mais ce n’est pas tout, il faut penser à donner un nom à votre image qui va reprendre votre mot clé et aussi une balise alt= »# » qui elle aussi reprendra votre mot clé. Enfin, pour ne pas ralentir trop votre site, pensez à optimiser la taille de vos images pour que vos pages se chargent rapidement.
Voici un petit outil pour le faire : http://optimizilla.com/

10. Partager vos contenus

Le contenu c’est 30% du SEO, le reste c’est la technique (10%) et les backlinks = liens qui pointent vers vous (60%).Donc partager l’url de votre article partout ou vous le pouvez, réseaux sociaux, forum,… Multipliez les pistes et tout se passera bien !

Auteur
Jonathan Maurin

Bonjour, mon nom est Jonathan Maurin. Précédemment growth hacker pour une agence web, je suis maintenant Growth hacker Freelance.J’ai créé Growth Mindset en 2016. Je suis spécialisé dans la stratégie web et le conseil aux startups. J’ai accompagné plusieurs startups dans leur croissance en fonction de leurs besoins.

10 points à connaître pour optimiser vos textes seo
5/5 sur 1 vote

2 réflexions au sujet de « 10 points à connaître pour optimiser vos textes seo »

Laisser un commentaire